LE PRIX DU MEILLEUR FILM VR 2018

Le jury du VR Arles Festival présidé par Marie Gillain a décerné le prix du meilleur film à Treehugger : Wawona du collectif Marshmallow Laser Feast. Angel Manuel Soto reçoit le coup de coeur du jury pour Dinner Party.

James Thierrée, Marie Guillaumond, Christophe Miles, Marie Gillain, Charlotte Abramow, Renaud Grand-Clément et Vincent Pérez ont tous été frappés par la diversité des propositions. La présidente du jury Marie Gillain a souligné l’expérience physique. « C’est un choc physique incroyable qui nécessite de lâcher-prise, de s’oublier complément ». Pour cette troisième édition, le VR Arles Festival présente 21 créations regroupées en quatre catégories (fiction, documentaire, film d’art et jeune public).

Dans Treehugger, le visiteur ne fait plus qu’un avec un arbre qui se déploie des racines jusqu’à la cime. Telle une particule d’eau, il évolue dans un séquoia géant. Le souffle du vent et le bruissement des feuilles finissent par l’immerger dans l’un des arbres les plus volumineux au monde. Le collectif Marshmallow Laser Feast a relevé un pari fou : montrer l’invisible. L’origine de cette expérience inédite ? Huit passionnés et plusieurs échanges avec des scientifiques. « Il nous fallait étudier le fonctionnement d’une feuille, d’un arbre, bref, réaliser une enquête scientifique », explique Barney Steel, le directeur de Marsmallow Laser Feast.

Le lauréat reçoit une aide à la création de 10 000 € pour réaliser de futurs projets de réalité virtuelle. Et le lauréat du film coup de coeur reçoit une aide en solution de stockage afin de l’aider dans ces futurs productions. Le LaCie 6big Thunderbolt 3, avec sa capacité maximale de 60 To et ses performances élevées, jusqu’à 1400 Mo/s, est l’outil idéal pour gérer les montagnes de données aujourd’hui nécessaires à la création de VR.